NATUROPATHIE

Dans la Grèce antique, les prêtres-médecins chargés du culte d’Asklépios, utilisaient  les techniques naturopathiques.

Le naturopathe, fidèle aux pratiques de la thérapie respectueuse de l’individu « holos », considère la santé comme un tout et prend en considération tous les aspects de la vie de la personne (son parcours de vie, ses antécédents…) pour mieux se comprendre, trouver son équilibre et définir les conditions favorables à son énergie vitale.

La naturopathie met à notre disposition des outils accessibles à tous. Elle ne s’intéresse pas à la maladie, mais s’occupe du malade dans sa globalité, en lui proposant de mieux se connaître et d’évaluer les moyens naturels dont il dispose, afin de poursuivre son chemin sans encombre. La naturopathie est une véritable synthèse de plusieurs disciplines, notamment l’ostéopathie, la diététique, la phytothérapie, l’hydrothérapie, l’aromathérapie, l’iridologie, la réflexologie et les médecines chinoises et ayurvédiques.

 

S’appuyant sur une longue tradition qui remonte à Hippocrate, son objectif est de nous permettre de renouer avec notre vitalité, notre enthousiasme, pour dépasser les obstacles que nous mettons dans nos différents parcours. Enfin, la naturopathie moderne, intègre des découvertes en biologie et s’inscrit dans un cadre où les notions de prévention et d’éducation à la santé restent fondamentales. 

 

Le naturopathe s’intéresse plus à chercher la cause de la perte de la santé plutôt qu’à faire disparaître les signaux émis par notre organisme lors  de la maladie. L’individu en souffrance est plus important que ce qui le fait souffrir.

Le naturopathe perçoit l’individu dans sa globalité. Pour lui, les symptômes de la maladie sont des signaux d’alarme d’un dysfonctionnement dont il devra identifier la ou les origines. Il soigne sans réprimer ou entraver les réactions de défense et d’auto-régulation de l’organisme.

Le naturopathe fait référence à l’ équilibre de l’organisme,  à la qualité du terrain (milieu intérieur), à l’équilibre acido-basique, aux humeurs (les liquides cellulaires, le sang et la lymphe), à la toxémie (encrassement) qui peut perturber le fonctionnement de certains organes ou émonctoires.

J’utilise des techniques et des produits naturels en intelligence avec les lois de la nature. Car un nouveau paradigme émerge, celui de la prévention plutôt que la gestion de la chronicité!

 

 

La capacité que possède tout être vivant à développer des fonctions organiques mais aussi psychiques, sous l’influence d’un principe vital ou la force vitale, est l’un des fondements naturopathiques. C’est le vitalisme, du latin vita : la vie.
Avez-vous remarqué qu’il vous est déjà arrivé de récupérer de maladies bénignes spontanément ?
Ou encore, comment une bonne nuit de sommeil vous permet une pleine récupération?

Chaque personne est née avec un capital santé. C’est à vous de le préserver ou de le détruire. Il s’agit tout simplement d’une question de choix.